Catégories
Actualités News Année du Rail

Année européenne du Rail 🚂

Extrait du Communiqué de presse de la Commission européenne du 30 décembre 2020.

Vendredi 1er janvier 2021 a marqué le début de l’Année européenne du rail. Cette initiative de la Commission européenne apportera un éclairage nouveau sur les avantages du rail en tant que moyen de transport durable, intelligent et sûr.

Tout au long de l’année 2021 et partout en Europe, plusieurs activités donneront un coup de projecteur sur le rail afin d’encourager les citoyens et les entreprises à utiliser ce moyen de transport et de contribuer à l’objectif que s’est fixé l’UE dans le pacte vert pour l’Europe, à savoir parvenir à la neutralité climatique d’ici à 2050.

L’avenir, c’est le rail

Dans l’UE, le secteur ferroviaire représente moins de 0,5 % des émissions de gaz à effet de serre liées au transport, ce qui en fait l’une des formes les plus durables de transport de voyageurs et de marchandises. Entre autres avantages, le rail est également exceptionnellement sûr et il permet de relier les citoyens et les entreprises dans toute l’UE grâce au réseau transeuropéen de transport (RTE-T).

Malgré ces avantages, environ 7 % seulement des personnes voyagent en train et 11 % des marchandises sont transportées par rail. L’Année européenne du rail permettra de créer une dynamique qui contribuera à accroître la part du rail dans le transport de voyageurs et de marchandises. Cela permettra de réduire considérablement les émissions de gaz à effet de serre et la pollution provenant des transports dans l’UE, ce qui contribuera de manière significative aux efforts déployés par l’UE en faveur du pacte vert pour l’Europe.

2021 sera également la première année de mise en œuvre intégrale du 4e paquet ferroviaire et, à ce titre, elle permettra de faire un bond important vers la réalisation de l’espace ferroviaire unique européen: un réseau ferroviaire européen plus efficace offrant une mobilité transfrontière continue.

Les yeux rivés sur le rail en 2021

Le 1er janvier, la Commission européenne lancera un site web contenant de plus amples informations sur cette initiative, ainsi qu’un aperçu des activités prévues. Divers événements, projets et activités seront organisés dans toute l’UE et mettront en lumière les multiples dimensions du rail européen, parmi lesquelles son caractère innovant et de premier plan au niveau mondial, son rôle en matière de culture et de patrimoine européens, son importance pour que les régions, les personnes et les entreprises puissent être reliées, sa part dans le tourisme durable, ou encore sa participation aux relations de l’UE avec les pays voisins.

Le programme législatif de la Commission reflétera également l’Année européenne du rail et contiendra des propositions relatives à un nouveau partenariat industriel ferroviaire, à de meilleures liaisons ferroviaires avec d’autres modes de transport et à une plus grande durabilité globale du transport de marchandises, comme la Commission l’a indiqué dans la stratégie en faveur d’une mobilité intelligente et durable qu’elle a récemment adoptée.

Contexte européen

Cette initiative, proposée par la Commission européenne en mars et adoptée par le Parlement européen et le Conseil en décembre 2020, s’inscrit dans le cadre des efforts déployés par l’UE en faveur du pacte vert pour l’Europe, qui devrait permettre à l’UE de rendre son économie durable et de parvenir à la neutralité climatique d’ici à 2050.

L’un des éléments clés du pacte est le déploiement de moyens de transport plus propres et plus sains, compte tenu du fait que le secteur des transports est actuellement responsable d’environ 25 % des émissions de gaz à effet de serre de l’Union. Le pacte vert pour l’Europe vise à réduire de 90 % les émissions dues aux transports d’ici à 2050.

Afin d’atteindre cet objectif et de veiller à ce que les transports continuent de jouer leur rôle pendant la transition vers une économie européenne innovante, numérique et propre, la Commission a adopté sa stratégie en faveur d’une mobilité intelligente et durable en décembre 2020. Cette stratégie expose les grandes lignes vers une mobilité plus durable, intelligente et résiliente et fixe des objectifs intermédiaires, tels que le doublement du fret ferroviaire et le triplement de l’activité ferroviaire à grande vitesse d’ici à 2050. La Commission présentera un plan d’action pour stimuler le transport ferroviaire de voyageurs l’an prochain, et la stratégie prévoit des mesures visant à améliorer les capacités et à simplifier les systèmes de réservation entre les différents modes de transport afin d’accroître encore l’attrait du rail.

Ressources

Pour contacter la Commission :  contact@yearofrail.eu

Pour plus d’informations

Pour des visuels

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *