Catégories
Actualités Réseau européen

E-conférence, conclusions

Le 21 avril 2021 a eu lieu l’e-conférence internationale “Promouvoir un voyage durable et social à travers l’Europe” organisé par le European Network For Sustainable Travel (Réseau Européen Pour un Voyage Durable) et soutenu par le Turismo de Portugal. Suivi par près de 480 personnes, 40 chercheurs universitaires et agences de voyage ont eu l’opportunité de discuter avec des représentants du Parlement Européen, de la Commission Européenne, du Conseil de l’Europe et du Turismo de Portugal. 

→ Plus de détails à propos du programme présenté

→ La liste des agences de voyage cosignataires.

Cette e-conférence a mené à l’identification de plusieurs problèmes et défis. Tout d’abord, il apparaît nécessaire de dissocier tourisme et industrie afin de façonner une autre image du tourisme. Le mot industrie est sans vie, associé aux machines, aux usines, à la pollution, aux chaînes de production, à la monotonie, à l’interchangeabilité, basé sur des bénéfices…

Alors que le tourisme et la culture ont beaucoup plus en commun. Tous les deux renvoient aux personnes, lieux, histoires, rencontres, authenticité, identité, communautés, valeurs. Au lieu d’utiliser le terme “industrie du tourisme”, nous devrions parler de “secteur du voyage / dynamiques / écosystèmes / culture.

L’industrie du tourisme parle de touristes, la culture du voyage parle de personnes. Ces personnes sont également au cœur de la Convention de Faro et des Routes Culturelles en Europe, tout comme le tourisme durable.

Pour les visiteurs, la culture est un des motifs principaux de voyage. Mais elle ne s’arrête pas aux musées et châteaux : c’est aussi la vie quotidienne des communautés locales, leurs coutumes et la nature qui les entoure.  La culture se doit de faire partie des stratégies touristiques, pas seulement pour divertir les visiteurs, mais également pour le bien-être des habitants et pour le développement économique.

L’objectif de l’European Network For Sustainable Tourism est d’élargir les connexions entre le législatif, la recherche et les entreprises. Cet objectif a été atteint avec certitude lors de l’e-conférence, voir même surpassé : tout le monde souhaite continuer le dialogue et approfondir ces discussions. Les Institutions Européennes seront disposées à échanger avec nous lorsque le réseau sera plus développé; cela signifie que nous avons besoin que de nombreux membres nous rejoignent. Ainsi, le European Network for Sustainable Travel  doit évoluer d’un réseau informel à un réseau formel coopératif de professionnels.

Les institutions européennes et les décisionnaires ont aussi besoin de données. Avec les universités, nous devrions candidater ensemble à des projets pour acquérir des données et des financements. Notre implication dans ces projets nous fournira de nouvelles connaissances et de nouvelles idées pour développer de manière approfondie la durabilité de nos voyages. Nous avons également besoin de données pour mesurer l’impact et la réussite de ces pratiques (voir proposition 1). 

L’année européenne du rail offre une belle opportunité pour développer une nouvelle structure du système de rail européen, et établir une alternative à l’avion qui soit écologique et confortable:

  • même technologie dans chaque pays qui permettra aux trains de voyager à travers l’Europe sans changer de locomotive.
  • même système de réservation et de facturation pour tous les pays, afin de rendre la vente de billets de train aussi facile que celle de billets d’avion pour les agences de voyage, et qui facilitera leur inclusion dans les offres des tours opérateurs. 

Les connexions entre les différents moyens de transports doux doivent également être améliorés. Les trains, les voies navigables et les routes peuvent être reliées pour voyager en minimisant l’impact environnemental du transport, par exemple pour un voyage de Berlin en Sardaigne.

Pour la suite, nos six propositions sont définies dans le rapport du Parlement Européen établissant une stratégie Européenne pour un tourisme durable. Sa mise en œuvre sera suivie par l’European Network, et une discussion s’est ouverte avec la Commission Européenne concernant la candidature aux programmes européens. 

Nous aurons l’occasion de se rencontrer de nouveau en septembre pour le festival ITACA, qui aura lieu en Sardaigne. 

Statistiques du Live Youtube 21 avril 2021 :

  • Vues : 590 
  • Moyenne de visionnage : 41:11 minutes
  • Vues simultanées : 148
  • Nombre de vues en replay : 209

De nombreux débats et discussions ont également eu lieu sur le chat de la rediffusion Youtube et sur les forums de nos réseaux.