Catégories
Actualités

L’impact des mobilités touristiques en France

L’ADEME a publié en novembre 2020 une étude sur l’Évaluation des externalités générées par les mobilités touristiques en France à l’horizon 2030. L’étude quantifie une grande partie des externalités environnementales et sociales générées par les déplacements touristiques pour la France et ses territoires avec des profils touristiques hétérogènes à horizon 2030.

Près de 75 % des touristes arrivent en France par la route, et les transports en commun sont faiblement « mis en tourisme ».

Infographie ADEME

Le tourisme dans le monde c’est 8% des émissions de gaz à effet de serre mondiales… dont 75% sont imputables aux mobilités touristiques.

Ce sont les trajets origine-destination qui engendrent le plus d’externalités négatives (94%), bien davantage que les mobilités sur place. Pour cette raison, l’impact des touristes étrangers est considérable alors même qu’ils ne représentent que 30% des touristes au global.

Il apparaît que le développement des transports en commun est un levier essentiel qui permettrait de diminuer d’environ 40 % le niveau des externalités négatives. Le développement du tourisme de proximité permettrait de diminuer les externalités monétarisées d’environ 15 % à horizon 2030.

L’ADEME a publié deux documents téléchargeables en ligne :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *